Notre République : le Blog de l'Observatoire de la République

30 avril 2017

Election présidentielle 2017 - 2èm tour du 07 Mai 2017

Lors du 1er tour de l’élection présidentielle 2017 le 23 Avril dernier, les électrices et les électeurs ont choisi par un vote au suffrage universel, avec une large participation, Emmanuel MACRON et Marine LE PEN pour être au 2èm tour le 7 Mai  2017, les candidats des deux partis politiques qui ont échoué dans les Gouvernements de la France depuis plus de 30 ans ayant été éliminés sans appel. Le vainqueur sera proclamé le(la) Président(e) de la République qui dirigera la France durant les prochaines 5 années.

Chacune des électrices, chacun des électeurs doit avoir à l’esprit, le 7 Mai 2017 au moment de son vote,  la gravité générale de l’état actuel de la France, depuis la situation économique (plus de 6 millions de chômeurs, nous et nos enfants), financière (+ de 2.000 milliards d’euros de dettes publiques soit 100% du PIB), sociale (le taux de pauvreté est remonté à 14,6%), la baisse continue du niveau de vie d’une très grande majorité de nous (qui peut être constatée lors de l’achat d’un logement d’habitation en nombre de mois de salaire / revenus pour payer l’achat), jusqu’à une remise en cause progressive fondamentale des valeurs et d’une manière de vivre historiques donc de l’identité même de ce que la France et les Français sommes jusqu’à ce jour, après 20 siècles d’existence ...

C’est cette situation qui rend le vote du 2èm tour décisif, crucial pour l’avenir de la France, des Français et de leurs enfants.

Il faut d’abord faire barrage sans état d’âme à Marine LE PEN, candidate du Front National, risque majeur pour la France qui pourrait amener notre Nation et  les Français dans une impasse politique, économique, financière totale, mortelle pour leur avenir et aussi provoquer les conditions de la dislocation irréversible de l’Union Européenne qui signerait la fin d'un très grand projet de paix et d'avenir pour nos Nations européennes et peut être à terme à nouveau la guerre sur notre continent, c'est-à-dire la fin définitive de notre civilisation, devenant secondaire dans la mondialisation en marche continue.

Les Républicains (2001), s’inscrivant dans la continuité de la ligne politique de l’Union Gaulliste pour la Démocratie (changement de nom de l’Union Travailliste  en 1979), mouvement politique progressiste et humaniste de Gaullistes de Gauche dont les Fondateurs se rassemblèrent en 1971 pour soutenir la « Nouvelle Société » de Jacques CHABAN DELMAS, appellent les Françaises et les Français à voter  pour Emmanuel MACRON.

Les Républicains (2001) déclarent être prêts à travailler avec son futur Gouvernement pour y apporter des solutions complémentaires, dans le respect de son programme, pour assurer sous sa Présidence, la réussite complète de la France, de tous les Français et de l’Union Européenne, dans laquelle s’inscrit désormais l’avenir de la France dans la mondialisation à tous niveaux.

Voter Emmanuel MACRON, c’est l’intérêt supérieur de la France, c’est  aussi celui des Françaises et des Français, c'est donc le vôtre.

Michel MERCIER
Président Fondateur Les Républicains (2001)
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie

Posté par Notre republique à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2017

Etre ou ne pas être -

ELECTION PRESIDENTIELLE 2017

Etre ou ne pas être - Shakespeare

C’est la dernière ligne droite avant le 1er tour du 23 Avril 2017, celle qui doit être la victoire pour la France, la victoire des électeurs de Droite et du Centre dans cette élection décisive, sans doute vitale pour la France et les Français.
Pour éviter que notre Nation augmente encore son décrochage déjà très important - il faudra alors plus de 30 ans pour redresser la situation -, soyez Français, soyez réellement de Droite et du Centre, soyez pour la France, soyez lucides et responsables,

votez massivement pour le seul candidat en capacité de redresser réellement la France, François FILLON.

Président Fondateur Les Républicains (2001)
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Posté par Notre republique à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 avril 2017

Les 5 axes clés pour l'avenir ...

Les fondements essentiels pour construire la France du XXIèm siècle

Seule une vision de l’avenir fondée sur 5 axes clés (qui ne figurent dans aucun projet présidentiel) constituant les clés de voûte supplémentaires modernes est en mesure d’assurer la nouvelle solidité de la France, de la République et de la Démocratie pour le XXIèm siècle.
II y a la nécessité absolue de dominer les mesures techniques devant être prises, au delà des programmes crédibles de la campagne présidentielle 2017, c’est à dire susceptibles de réaliser le véritable redressement (rétablissement des comptes financiers, engagement de la diminution de la dette, baisse importante des dépenses publiques dans leurs frais de fonctionnement et de gestion, retour à une fluidité normale du marché du travail, création de richesses réelles, … ), ET d’engager en même temps l’ensemble de la politique à mener fondée sur 5 axes.

La particularité de ces 5 axes prioritaires est qu’ils sont TOUS gagnants / gagnants, simples à décider et d’un coût de mise en œuvre négligeable. Seule une vision haute de la politique et de la volonté sont nécessaires.

Les 5 AXES clés pour l’avenir de la France et des Français

  • LA FRANCE LEADER dans les 3èm puis 4èm Révolutions industrielles avec, en priorité, LE NUMERIQUE c’est à dire les emplois, le niveau de vie et les richesses de demain, 
  • LA DEMOCRATIE LA PLUS AVANCEE DU MONDE avec la classe politique la plus compétente, garantie par une Loi de « moralité » exemplaire (références : Europe du Nord et Allemagne) et sur la Démocratie, 
  • LA REPUBLIQUE LA PLUS MODERNE DU MONDE avec l’Administration la plus performante s’appuyant constitutionnellement sur un Conseil des Citoyens avec des Commissions républicaines de contrôle de l’efficacité et de la nécessité de la dépense publique : application directe des Articles 14 et 15 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 
  • LA SOCIETE LA PLUS EQUITABLE DU MONDE avec l’Economie la plus respectueuse de tous les Participants fondée par la Participation pour tous. 
  • LE DEVELOPPEMENT DURABLE LE PLUS AVANCE DU MONDE avec la Jeunesse la mieux formée. 

par l’Excellence dans ces cinq domaines en remettant les principes au premier rang, et en replaçant pour les Français, le Travail comme valeur universelle.

C’est une ambition raisonnable, ce sont des objectifs équilibrés, avec des adaptations mesurées à la portée d’un grand peuple, du peuple français, avec des conséquences directes et positives pour chacun, dans sa vie de chaque jour sur l’emploi, le niveau de vie, la sécurité et l’identité.

Michel MERCIER
 
Président Fondateur Les Républicains (2001)
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

 

 

Posté par Notre republique à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

31 mars 2017

Pour l'avenir de la France

Pour l’avenir de la France et des Français


Le 30 Janvier 1995, Philippe SEGUIN, soutien du candidat Jacques CHIRAC, alors bas dans les sondages, déclarait dans un discours puissant : 
« Arrêtez de croire qu’il va y avoir une élection présidentielle. Le vainqueur est déjà désigné, proclamé, fêté, encensé. Il est élu. Il n’y a pas à choisir. Il y a à le célébrer. Donc ce n’est pas la peine de vous déranger. Circulez, il n’y a rien à voir ! ». Jacques CHIRAC deviendra Président de la République le 07 Mai 1995.

Vingt deux ans après, dans cette élection présidentielle 2017, le scénario de fond est bien le même, la puissance des médias étant devenue l’hyperpuissance en plus.

Alors, il vous reste la seule arme dont vous disposez encore : le vote massif au suffrage universel direct, l’expression de votre souveraineté absolue et inaliénable, dans une mobilisation exemplaire, et à entrer en résistance à l’oppression politique, médiatique, financière qui vous est faite, au titre de l’Article 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 Août 1789, inscrite dans la Constitution de 1958 de la Vèm République.

Il ne s’agit pas « de verser du sang et des larmes » mais d’être à la hauteur politique de la situation dramatique de la France, seulement masquée par l’apparence générale rassurante (ni colonnes de blindés à nos frontières, ni tentative de coup d’Etat militaire, seulement 600 kilomètres de bouchons pour les départs en vacances,…).

Effacez le laminage moral permanent, refusez de vous soumettre, mobilisez vous, votez sans états d’âme et alors vous redeviendrez un grand Peuple pour le bien de la France et de vos enfants.

Votez en pleine conscience et en pleine lucidité pour le seul candidat réellement en capacité de redresser la France : en 2017, c’est François FILLON.

 Michel MERCIER 

Président Fondateur Les Républicains (2001)
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Posté par Notre republique à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 mars 2017

Présidentielle 2017

ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2017

Le Conseil Constitutionnel a publié Samedi 18 Mars 2017  la liste officielle des 11 Candidats à l’élection présidentielle 2017, après la validation des 500 parrainages nécessaires (la date limite était fixée au Vendredi 17 Mars 2017 à 18H00). Une deuxième phase de la campagne électorale présidentielle est désormais engagée.

La campagne « officielle » est fixée du Lundi 10 Avril 2017 à zéro heure jusqu’au Samedi 22 Avril 2017 zéro heure.

 Ma candidature, déclarée le 28 Février 2017, n’a pas reçu les parrainages nécessaires. Elle a été voulue en toute lucidité pour être un acte politique marquant la volonté et la détermination absolues de refuser le déclin de la France et la médiocrité des Français. Elle le reste malgré ma non-participation officielle. Des solutions démocratiques, sûres, simples, sans coûts financiers pour assurer l’avenir de la France et des Français seront proposées durant cette campagne officielle et  pour les Législatives de Juin 2017.

Michel MERCIER
Ancien Candidat

Président Fondateur Les Républicains (2001)
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

 

 

 

 

Posté par Notre republique à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

14 mars 2017

J'ai mal à la France

J’ai mal  à la France
Propos d’un Citoyen meurtri, Candidat à la Présidentielle 2017

La situation est dramatique et dévastatrice pour la France. La campagne présidentielle, pourrie par les fourbes et les sournois,  avec la main sur le cœur de la Vérité et de la liberté d’expression, le petit sourire narquois au coin des lèvres, signe des tueurs de bas étage, descend encore plus bas dans les égouts, et devient pitoyable pour la France. C’est, au final, tous les Français qui ont insultés.

Pendant ce temps, tous les indicateurs principaux de la France sont au rouge : le déficit public vers 3,5% et une dette publique réels de 100% ou plus après avoir supprimé « l’insincérité des comptes » (Cour des Comptes), un chômage de + de 6.000.000 de personnes, une pauvreté qui s‘accroît rapidement, seulement rendue moins dramatique car le seuil de référence n’augmente plus - le niveau de vie diminue, un déficit abyssal du commerce extérieur de + de 50 milliards d’euros, une dépense publique au sommet de tous les pays (57%, + 7% par rapport à la moyenne), une immigration massive non contrôlée qui amorce « le grand remplacement », expression de l’ONU cité dans les rapports de la CIA, l’élection présidentielle à Paris se fait-elle désormais en réalité à Alger – Juppé, Macron(85% ont voté Hollande en 2012 …), le déclin se trouvant résumé par une position extérieure de la France – dont personne ne parle- très dégradée (- 17% du PIB soit - 400 milliards d’euros - Banque de France) alors que celle de l’Allemagne, à égalité il y a quelques années seulement est désormais de + 50% du PIB soit plus de 1.500 milliards c’est à dire un décrochage majeur de 2.000 milliards d’euros ou une année de PIB de la France …

Aucun de ces sujets vitaux ne seront réellement débattus, simplement évoqués superficiellement donc incompréhensibles pour les Citoyens, même pas la « Loi de moralisation » qui sera réduite au minimum donc sans véritables effets ...

Les Français vont donc voter une nouvelle fois dans un obscurantisme bien et savamment organisé par le « système », comme déjà au moins depuis 20 ans.

La France n’a plus de chefs politiques, plus de généraux, de commandants de compagnie, de tueurs à la dague et au couteau qui exécutèrent les traîtres, forgés au feu des guerres mondiales, de la Résistance, de la Déportation.

La France est terriblement seule, elle n’est plus gouvernée depuis très longtemps, même pas gérée correctement par les Politichiens « En France, la Gauche trahit l’Etat, la Droite trahit la Nation » Charles de Gaulle en son temps, les Médias et le Mammouth « soviétique » des Fonctions Publiques et des Entreprises Publiques, qui forment le « système », associés désormais aux minorités visibles - stratégie de prise de pouvoir – Terra Nova - PS, l’ensemble  devenant « Les Intouchables de France », le piège mortel pour la France. Où va-t-on s’arrêter alors que tout est si simple …

« Bonne nuit les petits (Français), le marchand de sable est passé ». Il a bien fait son travail, d’une Grande Nation aux très belles perspectives, il ne reste plus qu’ une Démocratie détournée pour «un despotisme éclairé » Jacques Delors, forme politiquement correcte de la post démocratie où le Peuple n’est plus rien dans la réalité et des Citoyens disloqués. Bien sûr, vous aurez un peu plus de jeux, peut être un peu moins de pain - « du Pain et des Jeux »  César - mais l’Empire Romain disparût sans véritable raisons … Nous avons été ignoblement trompés à tous les niveaux depuis plus de 35 ans, par lâcheté, la pire des trahisons.

 Michel MERCIER

Président Fondateur Les Républicains (2001)
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Posté par Notre republique à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

07 mars 2017

La Participation, un thème central pour l'avenir de la France

ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2017

C’est un sujet qui devrait être au coeur des débats prochains car la Participation renforce la souveraineté du Peuple, le Pacte républicain et le Pacte social. Elle peut donc constituer la clé essentielle du redressement de la France.

Michel MERCIER
Candidat

Pour une réorientation politique et la mise en place pérenne de la participation dans TOUTES les entreprises.

La baisse des charges est réclamée par tout le patronat : PME, TPE, Artisanat, Professions libérales (72% des emplois), Entreprises du CAC 40 qui doivent les payer à l'URSSAF (et autres caisses). Selon la situation économique de l'entreprise, ces charges trimestrielles peuvent constituer un phénomène de basculement brutal de la semi stabilité vers l'incertitude menaçante.

Toutefois si les entreprises du CAC40 soutiennent cette réduction, elles ne sont pas les premières concernées, étant donné que beaucoup d'entre elles sont parvenues à obtenir des exonérations partielles ou totales de ces charges bien qu'elles ne comptent que pour 28% du total des emplois nationaux, et les charges correspondant à ces emplois sont pour une très large part "réglées" par l'Etat.

Les gros salaires des dirigeants sont rarement trouvés parmi les TPE ou dans l'artisanat et concernent plus souvent des personnels des grosses entreprises qui n'ont jamais risqué leurs biens dans l'entreprise à titre personnel autrement qu'en résultante de distributions d'actions gratuites.
Ces mêmes dirigeants sont eux-mêmes souvent contractuellement protégés en cas de départ de l'entreprise même s’ils ont "démérité" en la rendant aux actionnaires, en un état pire qu'ils ne l'ont trouvée.

Les charges payées par les entreprises ont pourtant une importance sociale capitale: elles sont assises sur les salaires et servent à financer les "grands risques": chômage, maladie, vieillesse, accident de travail, charges familiales.

On les catégorise sémantiquement comme les charges, mais ce sont en fait des cotisations versées par les salariés (charges salariales) et par l'entreprise (charges patronales) et en théorie elles devraient être traitées comme des cotisations dans des associations de bénévoles (à salaires normaux) avec des placements des sommes au mieux de l'intérêt général et, sans dispersion fût elle de volonté politique .

Or ce n'est pas le cas, des montants considérables ont été prélevés arbitrairement à de multiples reprises par l'Etat, sur les réserves du privé pour remettre à flot les caisses du secteur public gérées parfois plus librement qu'il ne le faudrait et plus généreuses dans leurs prestations que les caisses du privé.

La "participation" gaulliste procède de la mise en œuvre d'une démarche généreuse permettant aux salariés des entreprises de bénéficier d'un accès à des actions à des taux préférentiels en fonction de leur ancienneté, système qui a connu un vif succès aux USA, elle permet l'accès de représentant(s) des salariés aux Conseils d'administration et aux Assemblées Générales dans lesquels peuvent être approchées les grandes décisions qui concernent l'entreprise et sa vie.

La "participation" est créatrice de lien social pérenne et reste à ce jour la plus grande sécurité et la meilleure assurance existante pour tous.

L'entreprise doit rester un espace de liberté où les décisions ne doivent pas être soumises à des référendums à répétition qui seraient aussi destructeurs que peuvent l'être des grèves.

La baisse des charges ne devrait pas relever d'une "solution" hypothétique de transmission de prélèvements sur les salaires (cotisations) des assurances privées dont la gestion ne pourrait être mise sous surveillance permanente.

Mais l'Etat devrait également penser à gérer séparément dans la masse budgétaire ce qui ne relève pas des caisses du privé :
- charges des salariés du secteur Public,
-versements à des allocataires (sans droits relevant d'un travail effectué), etc...
Cela allégerait sa "couverture" actuelle: 32% des dépenses.

En surveillant sévèrement le fonctionnement du système, on fâchera nécessairement certains anormalement privilégiés, on réduira les dysfonctionnements qui n'intéressent que la presse étrangère, mais on ne remettra pas en cause la spécificité sociale française, fortement agressée par les agents acteurs d'une libéralisation extrême et d'une mondialisation sauvage qui détruit les peuples au profit du seul argent roi en cherchant à corrompre les détenteurs du pouvoir politique.

PS. La situation des travailleurs détachés devrait être revue parallèlement : dans le système actuel, rien n’a empêché l’embauche par des administrations semi publiques (entre autres) de travailleurs détachés par des entreprises fictives ou semi fictives et ne reversant aucune somme aux autorités des pays d’origine des travailleurs (par ailleurs souvent non organisées pour les recevoir).

Jean Philippe BIRON
ESSEC

 

Posté par Notre republique à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 mars 2017

Appel aux Elus

ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2017

 Appel aux Elus

L’extrême gravité de la situation de la France et le déroulement chaotique de la campagne pour l’élection présidentielle 2017 indiquent qu’un désastre politique majeur est possible.

Les Républicains (fondés en 2001) et l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD, invitent tous les Elus soucieux d’éviter à la France des épreuves dramatiques, à les rejoindre pour mener ensemble, dans un état d’esprit nouveau, sur de nouvelles bases, le véritable combat pour le redressement de la France qui, chacun s’en rend compte, a peu de chance d’avoir lieu, une fois de plus, à l’issue de cette élection présidentielle de 2017.

Michel MERCIER
Candidat

Président Fondateur Le Républicains
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Posté par Notre republique à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Appel pour les parrainages -

APPEL aux parrainages

par la voie du site www.les-republicains.fr, site politique n°1 en France et du blog www.mercier-2017.fr, par nécessité avant la clôture officielle du dépôt fixée au 17 Mars 2017 

Je demande solennellement aux Elus de bien vouloir m’apporter, en leur conscience républicaine, leur parrainage afin de pouvoir participer comme Candidat officiel à la campagne présidentielle qui aura lieu les 23 Avril et 07 Mai 2017 pour proposer un projet novateur de redressement de la France, le Pacte équitable, pour rendre la République au Peuple et réconcilier les Français avec l’économie et la classe politique.

Je demande à toute personne ayant le souci de l’avenir de la France de bien vouloir m’aider dans cette tâche auprès des Elus.

Le projet, fondé sur les réalités et l’humanisme qui place l’Homme au cœur  des priorités, défendra l’intérêt national et l’intérêt général en se fondant sur des idées nouvelles, la situation de la France étant devenue encore plus incertaine depuis le début de la campagne en cours.

Afin de garantir la transparence complète de ma candidature, ma biographie est jointe à la déclaration du 28 Février 2017.

Michel MERCIER
Candidat à l’élection présidentielle de 2017

Président Fondateur Les Républicains
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Posté par Notre republique à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 février 2017

Candidature à l'élection présidentielle de 2017

CANDIDATURE A L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2017

 Je déclare être candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu les 23 Avril et 07 Mai 2017.

 Michel MERCIER

Président Fondateur Les Républicains
Président de l'Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Pour parrainages : www.mercier-2017.fr – www.les-republicains.net

Biographie :

 MERCIER Michel

Né le 09 Août 1947 en Gironde – 69 ans -
Casier judiciaire vierge, n’ayant fait l’objet d’aucune amnistie
Non assujetti à l’ISF

 Fils et petit-fils de Résistants Déportés, protecteurs des Persécutés

Auteur du livre « Sortir la France de la voie du déclin – l’échéance vitale des Municipales 2014 » publié en Novembre 2013 – www.morebooks.fr
Auteur en 2000 - 2002 de plusieurs articles sur l’état et le déclin de la France dans   le mensuel La Une – Groupe Entreprendre  / Lafont Presse

Ancien Elu - Conseiller municipal (Le Taillan Médoc 33320 - ville de 9.000 habitants)

Président Fondateur Les Républicains, association politique déclarée en 2001
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD depuis 2006
Président Fondateur de l’Observatoire de la République, think tank politique déclaré en 1999 
Délégué du Club Nouveau Siècle pour la région Aquitaine .

 - a participé comme Membre actif en 2004 et 2005 au Collectif pour une association Confédération des Etats d’Europe – Non à la Constitution européenne ueconfederation.canalblog.com fondée par Guy SABATIER, ancien Député, aux côtés d’Elie-Jacques PICARD, Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD, Résistant Déporté et ancien bras droit de Gilbert GRANDVAL, Compagnon de la Libération, ancien Ministre du Général de Gaulle et Père de la Participation ainsi que d’autres anciens Ministres du Général de Gaulle et personnalités politiques.

- a travaillé avec l’un d’eux, également ancien Ministre du Président Georges Pompidou, jusqu’à son décès en Février 2014.

 - Cadre (ingénieries pour industries métallurgique, pétrochimique et nucléaire), a travaillé en France, et durant la guerre froide, avant la chute du Mur de Berlin en Allemagne RFA, Chine populaire, Danemark, Espagne, Hongrie, Pologne, URSS, USA, puis dans le programme nucléaire en France à un poste de responsabilité sur site nucléaire. Conseil en maintenance nucléaire, Gérant de sociétés.

Posté par Notre republique à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,