24 juin 2008

Israël

L'une des difficultés majeures, sinon la principale, à la paix durable entre Israéliens et Palestiniens tient à la question de Jérusalem, essentielle pour chacune des parties car chargée de tous les symboles. Pourquoi ne pas proposer que Jérusalem devienne une ville à statut  international, totalement dépolitisée et entièrement vouée comme Ville Sainte à servir les trois religions monothéistes historiques présentes. Jérusalem serait administrée par l'ONU, assistée par des représentants des communautés israélienne, palestinienne... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2008

Quelle gifle !!!

Monsieur Alain Ducasse, notre plus grand chef de cuisine, le plus étoilé au monde, n'est plus "fier d'être français". Il est désormais "fier d'être monégasque". Quelle gifle pour la France, en plein coeur de sa culture - la gastronomie - et pour tous ceux - classe politique, administrations, prescripteurs d'opinions - qui sont responsables de ce triste résultat. Encore un de nos plus brillants entrepreneurs qui a choisi l'exil et de ne plus porter l'image de la France. Devant ce fait qui symbolise bien toutes nos... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2008

Livre Blanc sur la Défense - la réponse au "mur" financier

Le Livre Blanc sur la Défense et les déclarations du Président de la République le 17 Juin 2008 confirment malheureusement le recul devant la contrainte financière, "le mur" selon les propres mots du Président le 21 Mars 2008 à Cherbourg, et cela malgré la RGPP, la réorganisation des casernes et autres améliorations de "productivité" de bon sens. Pourtant, "le mur" financier est franchissable. Citons trois exemples d'économies très importantes possibles et durables qui permettraient d'assurer le... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2008

Le NON irlandais : vers l'indispensable clarification de l'Union Européenne

Pour la 3èm fois, un peuple de l'Europe, consulté par référendum - qui est la plus haute expression de la démocratie - a rejeté un Traité européen. La preuve déjà faite du "déficit démocratique" de la contruction européenne est confirmée une nouvelle fois puisque un seul peuple a été appelé à se prononcer par référendum sur le Traité de Lisbonne. Le NON aurait sans doute prévalu dans d'autres nations, voire aurait peut-être été majoritaire si tous les peuples des Etats-Nations qui forment l'Union Européenne avaient été... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2008

Syndicats - le hiatus de la représentativité et du financement

Le gouvernement va, à l'issue des négociations, fixer la nouvelle représentativité des syndicats. Quel que soit l'accord conclu, il y aura un abîme par rapport à la représentativité réelle et effective des syndicats. Quelle est-elle ? L'ensemble des syndicats représentent aujourd'hui environ 6 à 8% des salariés français dont 80% dans la fonction publique. Les salariés du secteur privé qui produisent la richesse réelle de la Nation et qui font face, seuls, à la mondialisation, ne sont que moins de 2% de l'effectif total. Ces chiffres... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2008

2èm porte-avions : 1er épilogue

Bien sûr, l'annonce faite le 27 Mai 2008 sur RTL par le Président de la République du report probable, vraisemblablement en 2011-2012, de la décision de la construction du 2èm porte-avions se comprend car le "Charles de Gaulle" sera à nouveau opérationnel dans moins de un an et ce jusqu'en 2015. La France aura donc, comme sa position de 2èm puissance maritime mondiale l'exige, une présence permanente à la mer pendant plus de 6 ans, sauf aléas. Néanmoins, derrière cette annonce se profile, de plus en plus présente et... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2008

Retraites - suite : la prise en compte de la "pénibilité"

Dans le cadre des nouvelles adaptations du régime de retraite par répartition, une ancienne revendication des syndicats pourrait être satisfaite : la "pénibilité" comme élément constitutif d'appréciation de la retraite. Est-ce juste ? Sans aucun doute, oui car celles et ceux qui ont eu un travail pénible durant leur vie professionnelle doivent pouvoir recevoir la juste compensation de cette pénibilité. Comment ? Selon deux formes : une modulation / augmentation de la retraite basée sur l'espérance de vie moyenne de la... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2008

Retraites : vers l'intérêt général

Le vieillissement général de la population, l'état dégradé des finances publiques conduisent inévitablement à de nouveaux ajustements pour assurer la pérennité du système de retraite par répartition. A la suite des modifications déjà prises depuis 1993, trois mesures, strictement conformes à l'intérêt général, devraient progressivement s'imposer : 1- le cumul intégral possible retraite / emploi pour les seniors (comme actuelllement proposé par le Gouvernement) donnant la Liberté, fondement de la Dignité ; 2- l'égalité complète des... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2008

2èm porte-avions - suite -

Peut-on sérieusement imaginer la France, 2èm puissance militaire en Europe continentale après la Russie et 2èm puissance maritime au monde, ne pas disposer de deux porte-avions alors que la Grande-Bretagne va passer commande pour deux, de plus d'un tonnage unitaire 50% plus élevé à celui du "Charles de Gaulle" , soit finalement l'équivalent de trois du type français ? Faut-il qu'il soit à propulsion nucléaire, contrairement au choix initial arrêté? Sans doute compte tenu de sa durée d'utilisation attendue soit 40 ans et du... [Lire la suite]
Posté par Notre republique à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2008

2èm porte-avions : l'exigence maritime

Construire le 2èm porte-avions est une exigence politique de 1er rang car la France est la 2èm puissance maritime au monde, avec un domaine économique maritime de 11 millions de km2 et la présence sur les cinq continents. Comment le financer ? Par une souscription nationale, affirmation de la volonté du peuple français à assurer son indépendance, c'est à dire sa liberté. Michel MERCIERPrésident-Fondateur
Posté par Notre republique à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]